Livre 3 : Révélations (Apocalypse)

        Faisant suite aux romans initiatiques " La Cité de la Paix " et " Le 3ème Temple ", ce troisième épisode poursuit l’enquête sur les Révélations que seul Dieu est en mesure de donner sur la fin des temps.
    
   Un événement doit marquer l’histoire de l’humanité : la réalisation de la Cité de la Paix, avec le Troisième Temple, qui va être le site spirituel le plus populaire de la planète.
   Nous sommes actuellement arrivés à « la fin des temps », période associée au terme Apocalypse, qui signifie en réalité : Révélations. C’est dans ce contexte que la découverte de trésors sacrés et la fondation d’une Cité de la Paix, sont rendus possibles et logiques.

   La Bible, en son dernier chapitre : Apocalypse 21-5, indique les dimensions et caractéristiques de la Cité de la Paix, la Nouvelle Jérusalem, et celles du 3ème Temple qui doit recevoir l’Arche d’Alliance. Son emplacement est déjà prévu et préparé. On le voit du ciel…

   Mais tout ça vous le savez déjà, par contre ce que vous ne savez pas : C’est la 5ème tentative de l’humanité d’établir une spiritualité unique et admise par tous, sur l’ensemble de la planète. Si la tentative échoue encore une fois, l’humanité sombrera et recommencera au point de départ. C’est maintenant que cela se décide, et c’est l’affaire de tous.
   A l’enquête du départ il ne manquait qu’une seule chose, l’avis de Dieu lui-même sur l’état actuel de l’humanité et sur les mesures qu’elle doit envisager pour progresser. C’est chose faite par l’intermédiaire des Révélations.
   L’âme divine nous conseille des solutions pour régler nos problèmes de société : délinquance, drogue, écologie, surpopulation, organisation, sources d’énergie, spiritualité. Il nous propose un programme pour un nouveau parti d’Union pour l’Avenir. Il nous conseille d’adopter une nouvelle déclaration des Droits de l’Humanité afin d’assurer notre survie, précisant que :
- Les femmes et les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits…
- Aucune guerre ne peut être sainte...


                                                                                                    
Extraits du livre :

DECLARATION des DROITS de l’HUMANITE.

Préambule :

    Considérant que les incidences des techniques inventées par l’homme, occasionnent un risque de plus en plus considérable, mettant en danger la survie même de l’humanité.
   Considérant que l’état de l’évolution des technologies militaires, dont peuvent se doter chaque pays, chaque organisation, et chaque personne, présente en cas d’utilisation, un risque majeur  préjudiciable à la survie de l’humanité.
   Considérant que l’intérêt personnel, sans contrôle, de chaque humain, peut aller à l’encontre de l’intérêt collectif de l’humanité et peut menacer sa survie.
   L’ensemble des peuples constituant l’Humanité, admettent qu’il est devenu nécessaire qu’aux droits individuels de l’homme s’ajoute la notion de droits collectifs ou de droits de l’humanité. Ils adoptent et s’engagent à mettre en pratique l’ensemble des articles suivant, constituant la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité.

Article 1 : L’humanité a le droit de survivre et le devoir de prendre les mesures pour assurer sa survie.

Article 2 : L’humanité se regroupe sous toutes les formes, afin de prendre les mesures nécessaires pour éviter tous les risques pouvant affecter sa survie.


Article 3 : L’humanité n’utilise que la voie pacifique et intellectuelle pour régler ses conflits. Elle n’impose rien par la force et ne l’utilisera, si nécessité, que pour protéger sa survie.

Article 4 : L’humanité bannit la fabrication et l’utilisation d’armes individuelles et d’armes de destruction massive.

Article 5 : Les armes destinées à tuer, constituent un risque majeur pour la survie de l’humanité. Leur fabrication et vente ne peuvent pas être gérées par des services privés, mais uniquement par les services publics représentant les humains. La survie des hommes ne peut aucunement constituer un intérêt financier privé. Toute fabrication d’armes pour tuer, à titre privé, est considérée comme crime contre l’humanité.

Article 6 : L’humanité s’engage à assurer le minimum vital, en nourriture, logement et santé, de tous les êtres humains, sur toute la planète afin que chacun puisse survivre sans être contraint d’utiliser le vol ou la violence. Elle utilise à cette fin l’économie réalisée par l’arrêt des armements fabriqués.

Article 7 : L’humanité protège la survie de sa planète en régulant et arrêtant toutes activités reconnues préjudiciables, notamment celles qui occasionnent l’extinction des espèces vivantes, y compris végétales et animales et celles qui contribuent à diminuer les chances de survie de l’homme, tel que la pollution, la déforestation ou l’épuisement des ressources.
 .../...


Article 11 : L’humanité ne peut survivre qu’en respectant les principes individuels de liberté et d’égalité de ses membres.
- Les femmes et les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits, quelles que soient leurs origines et croyances spirituelles. Aucune philosophie ni tradition ne peuvent s’y opposer justement.
-  Chacun est libre de ses pensées, paroles et actions, de ses opinions spirituelles et politiques. Il peut les exercer librement, dans la limite des libertés des autres.
- Tous sont égaux devant la loi. Nul ne peut être privé de liberté sans raison d’intérêt public, décidée collectivement et reconnue légalement.
- Chacun a le droit à la propriété, et nul ne peut en être arbitrairement privé.
- Chaque Etat ne peut être gouverné et administré que démocratiquement. Chacun de ses membres, peut accéder aux fonctions publiques de l’état, en raison de ses facultés.
- Chacun a le droit à l’éducation gratuite et neutre, et au minimum vital en nourriture, logement et soins.
.....etc...


    

En vente chez :  BOD   AMAZON   DECITRE   FNAC   GOOGLE  BOOKS   CHAPITRE   PRICEMINISTER